Métro, Bordeaux, mégalo

Publié le par Lokiane


Cette nuit je me suis perdue dans le métro. Il faut dire que ma version onirique du métro parisien était particulièrement complexe.

La station de départ donnait accès à un double escalier, lui même se scindant en 2 ou 3 etc. quasi à l'infini. Une coupe transversale aurait permis de voir une multitude de niveaux dans lesquels les tunnels s'enchevêtraient.
Quand au choix de son trajet et l'achat du ticket correspondant...

Mais finalement j'arrive à peu près à destination, et ressors me promener au grand air. Là, hasard de la foule, je me retrouve côte à côte avec Alain Juppé. Et quelle coïncidence : nous arrivons justement sur le pont Bordeaux (inutile de chercher sur un plan...).

A la vue du panneau "Bordeaux", Juppé se fend d'un large sourire. Mais je le ramène tout de suite à la réalité : ce n'est pas en hommage à sa chère ville, mais à Henry Bordeaux, cet homme illustre, bien sur.


PS : j'ai vérifié depuis et découvert l'existence d'Henry Bordeaux, écrivain.

Publié dans Rêve

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article