Malcolm-like (2/2)

Publié le par Lokiane

Suite du Malcolm-like : on retrouve le flic et le gamin en bas de l'immeuble...

L’utilisation des toilettes d’une manière assez peu conventionnelle par le flic fini par avoir un effet, quoique le lien de cause à effet reste assez flou : tout d’un coup la pelouse au pied de l’immeuble se retrouve occupée par une cinquantaine de personnes, apparemment des habitants du quartier.

Ces gens sont très énervés à cause de tracts qu’ils ont reçus (envoyés via les toilettes ?). Ces tracts sont des sortes de cartes à jouer illustrées d’une citrouille d’halloween carrée.

Pourquoi une tête de citrouille, je ne sais pas, mais la référence à halloween explique qu’ils soient en train de se battre dans une parodie de bataille du moyen-âge.

L’épisode de cette bataille dont je me souviens le mieux et celui où un homme à cheval brandit, au lieu d’une lance enflammée, une sorte de porte-cigarette fabriqué avec un morceau de tuyau. Il le brandit comme une banderille pour piquer/brûler l’adversaire… je vois la scène du point de vue de son adversaire, d’en bas puisqu’il est à cheval et moi à pieds, et se voir menacée d’une cigarette par ce picador d’opérette est plutôt comique.

Mais la situation dégénère lorsque cet homme réalise soudain que tout est de la faute des parents du gamin… Il exhorte un groupe à partir avec lui pour les punir. Une dizaine d’homme à cheval galopent donc en direction de la maison des vacanciers.

Sauf que le picador est maintenant monté sur un immense chien, façon dalmatien de 2 mètres… Lorsqu’il s’aperçoit que sa monture est un chien il se trouve ridicule et en descend. Il se rend également compte que son cheval s’appelait « Canibel » et donc commence par cani et comme canis c’est chien en latin il se dit qu’il aurait pu s’en rendre compte plus tôt…

Pendant ce temps le flic court après les chevaux dans une tentative désespérée de calmer le jeu, mais il ne réussit qu’à être ridicule…

De toute façon au moment où le picador descend de son cheval-chien ils ne sont plus qu’à quelques mètres de la maison… et je me réveille.

Publié dans Rêve

Commenter cet article