L’avenir du monde est entre ses mains…

Publié le par Lokiane

Une équipe de guerriers lutte contre le mal.

Sentant que la bataille sera difficile, leur chef se procure un produit magique sensé le rendre extrêmement fort. Sauf que la transformation se fait en 1 an. Le temps que ça se passe il s’enferme dans un placard, façon cocon… Avant de sombrer dans le sommeil il a juste le temps de comprendre que l’équipe du mal a kidnappé un bébé monstre.

Un an plus tard il ressort et se rend dans la forêt où habitent les méchants.
Il sait qu’il doit faire vite car le petit monstre peut se transformer d’un instant à l’autre et devenir un fléau mondial.

Sur le trajet il rencontre une guerrière de son équipe. Elle est allongée par terre et se lamente, blessée. Un des méchants lui a écrasé la main (zoom sur la main, on ne voit rien excepté un peu de terre : ce n’est pas un rêve gore, ouf…).
La guerrière déclare qu’elle n’est bonne qu’a se battre, que sans sa main elle ne peut plus et donc qu’elle préfère mourir.
Ne sachant que faire, le chef passe son chemin.

Il arrive près d’une gentilhommière au milieu d’une clairière. Le petit monstre est à l’intérieur. Il ressemble à un petit garçon de 5 ans, les cheveux longs et bruns maintenus en queue de cheval et porte un smoking.
Mais le chef sait qu’il ne faut pas se fier à cette apparence ridicule, bientôt le mignon gamin prendra son apparence de monstre tout poilu et se sera la cata.

Et mon réveil a sonné.

J’ai repéré quelques sources d’inspiration :
Le dessin animé Muslor, les maîtres de l'univers pour l’équipe de guerrier, en particulier leurs costumes.
Forest Gump pour le soldat étendu dans la forêt, blessé et souhaitant mourir au combat.
Un mélange de Hellboy et Sangoku pour le p’tit monstre dont la transformation pourrait détruire le monde.
La gentilhommière au milieu de la clairière s’est un sacré cliché aussi, mais je ne sais pas où je l’ai récupéré…

Un petit rappel pour ceux qui ne sont pas de la génération 80 :

Publié dans Rêve

Commenter cet article

switchie2 06/11/2007 14:32

comment ça "Et puis mon réveil a sonné" !
Je veux la suite ! Pas possible d'interrompre une belle histoire comme cela ! Vite, vite, la suite !

Lokiane 06/11/2007 14:45

Moi aussi j'aurais aimé connaitre la suite.D'autant que mon réveil a sonné vers 7h samedi matin : j'avais oublié de le desactiver pour le w.e...