Stratégie d’évitement

Publié le par Lokiane


La nuit dernière je me suis réveillée avec un rêve en tête. Un rêve assez drôle, avec plusieurs rebondissements. Mais j’étais fatiguée et plutôt que de le noter j’ai préféré me le répéter plusieurs fois pour bien le mémoriser.

Puis je me suis rendormie, et réveillée à nouveau. Avec toujours ce rêve en tête. Cette fois encore j’ai hésité à le noter, mais la flemme l’a emportée.

Sauf que… sauf que ces périodes de sommeil entrecoupées d’hésitations sur la méthode de conservation du rêve se sont mélangées dans mes pensées semi conscientes.

Ce qui a donné un autre rêve étrange dans lequel je racontais le rêve à ma chef, par téléphone. Elle m’en renvoyait ensuite le compte-rendu par mail, sur ma boîte du boulot.

Le rêve étant noté et en sûreté, j’ai pu me libérer de la mémorisation et me suis tranquillement rendormie. Et bien sur au réveil je l’avais complètement oublié.
C’est le deuxième stratagème inventé par mon cerveau feignant, le premier avait donné une panne sèche.

Moralité : Mieux vaut une mémoire endormie d’un e-mail imaginaire.

Publié dans Rêve

Commenter cet article

switchie2 23/11/2007 12:57

euh... peut-être c'est le rêve qui n'existe pas ? et donc.... [abîme de perplexité]

switchie2 23/11/2007 09:29

Le problème ma chère Lokiane c'est que tu rêves également que tu as une chef et que tu as une boite au boulot. En fait tout cela n'existe pas. Tu rêves depuis le début et lorsque tu dis : "je me réveille et je vais au boulot", en fait tu continues de rêver... Et par exemple là, tu te dis : "tiens j'ai un commentaire sur mon post". Mais tu rêves cela également. C'est ça le problème et tu as tout à fait raison d'avoir dessiné le point d'interrogation au milieu du dessin. Ce point n'existe pas non plus ! Faut s'y faire !

Lokiane 23/11/2007 11:49

Et c'est comme ça que ce matin j'ai cru que mon réveil n'existait pas... L'ignorant totalement je ne lme suis pas réveillée et suis arrivée en retard au boulot.Désolée chef, mais je ne suis pas vraiment en retard puisque ce boulot n'exsite pas !