Meurtre, corruption et farniente

Publié le par Lokiane

Attention : histoire à rebondissements…

Tout commence dans une villa de vacance où séjourne un groupe d’amis.
2 hommes, venus en couple, décident de s’octroyer un peu de bon temps en compagnie de 2 jeunes femmes non accompagnées. Ils sont en pleine discussion sur les charmes comparés de la blonde et de la brune et sur la meilleure technique à adopter pour échapper à l’attention de leur femme.
A. visiblement plus motivé que B. déclare qu’il passera la soirée avec la blonde.

Le lendemain la blonde est retrouvée morte.
Petit détail sympa : son corps est déjà rigidifié en position assise et fasciné par le phénomène un flic à saisi le corps par la cheville et le brandi au dessus de sa tête.

Comme aucun indice n’est trouvé, A n’est pas soupçonné.
B. a bien un doute mais A. soutient avec aplomb et mauvaise fois qu’il lui avait parlé de séduire la brune, pas la blonde.

2 femmes sont cependant persuadées de la culpabilité de A. (les femmes trompées ?), et elles décident de mener l’enquête.

Elles se rendent une nuit, en secret, dans une vieille maison-musée où elles pensent que le rendez-vous, et le meurtre, ont eu lieu.
Dans une des chambres de l’étage elles trouvent un foulard sur un canapé. Elles espèrent que les flics y relèveront des empreintes.

Mais soudain un faisceau de lampe torche éclaire le couloir : le gardien du musée fait sa ronde !
Et cette situation est d’autant plus dangereuse qu’il est soudoyé par A. et complice de son meurtre.

Les 2 femmes s’empressent donc de se planquer comme elles peuvent.
C. plonge derrière le canapé tandis que D. s’enfouit roulée en boule parmi un tas d’énormes peluches.

Malheureusement le gardien repère C. derrière le canapé et la menotte sur place.
D. se dit tout de même que rien n’est perdu puisque c’est elle qui détient le foulard.

Sauf que C. panique en voyant le gardien s’éloigner pour prévenir le tueur ou des flics aussi véreux que lui. Elle ne veut pas se retrouver seule dans cette galère, quitte a balancer son amie. Mais subtilement. Ou plutôt sournoisement : elle essaie de faire du bruit pour l’attirer de nouveau dans la pièce, et si possible du côté des peluches.

Fin de l’épisode du rêve.

Publié dans Rêve

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

switchie2 14/12/2007 22:53

Outch !
Du coup le NOIR et BLANC du graphisme du site est très beau. Manque juste maintenant un petite tache de JAUNE (sur l'ampoule de la lampe ?) et ça fera très site dans le style des collection de polars. Noir et jaune...