Irk, eurk, beurk

Publié le par Lokiane

Cauchemar. Ame sensible s’abstenir.
Mon regard se promène dans un bâtiment assez glauque aux sols et murs gris et odeur de javel.
La sensation de malaise devient plus pesante encore lorsque je découvre les étagères placées contre chacun des murs de chacune des pièces. Immensité bien encombrée.
Et encombrée par quoi ?
Des corps.
Enfin des personnes, car elles ne sont pas tout à fait mortes…
Anesthésie, paralysie, coma… je ne sais pas exactement de quoi souffrent ces personnes mais leurs seuls mouvements sont lié à leur respiration.
Zoom sur un des corps. Une petite fille, 9-10 ans. Sur la même étagère se trouve un homme d’une cinquantaine d’année. Placé dans l’autre sens, leurs têtes se touchent.
Attention, c’est là que ça devient gore.
Une personne dont je ne vois que les mains place un chat sur les épaules de la petite fille. Lui aussi est amorphe. Et éventré.
Je vous avais prévenu.
Le pire - auquel vous échappez car vous lisez alors que je l’ai rêvé - est la double sensation du sang qui coule.
Car j’étais à la fois le chat dont le sang s’écoule lentement en même temps que la vie et la fille qui sent, consciente et impuissante, le sang chaud lui couler dans le cou.

Publié dans Cauchemar

Commenter cet article

soledad 06/02/2008 11:17

C'est clair là c'est du GORE de chez GORE

Gribouille 05/02/2008 11:18

Les cauchemars ne sont que des rêves, mais en plus réalistes; quant à tes explications, elles sont presque toujours des justifications et la justification, c'est le début du mensonge et une (jeune) femme ne communique jamais si promptement la perversité de son coeur qu'au travers de ses rêves : assume, c'est pas si grave!

gribouille 05/02/2008 09:09

"homopédonécrozooscatophile vampire ", j'adore.
Je l'ai trouvé vraiment ignoble ce beurk, pas tant par les mises en garde qui partent parfois dans le grotesque ("je vous avais prévenu"), mais plus par le petit commentaire sybilin de type 7 "Ame sensible s’abstenir", vraiment trop fort... on flippe, on flippe je ne te dis que ça!
Bon par contre ça va pas du tout :  je ne conçois pas qu'une jeune fille presque normalement consitué se foute sur son pc et sorte un truc comme ça avant de partir faire autre chose. Moi j'vous le dis : ça sent le vécu.

Lokiane 05/02/2008 09:45

Le grotesque est volontaire, ça réduit mon malaise.Parce que la jeune fille presque normalement consitué, comme tu dis, ça lui a fait un choc ce cauchemar.Mais contente que ça te plaise. Pervers.