Bague, tarte et couverture

Publié le par Lokiane

Cette nuit, j'ai soutenu l'artisanat local.

Lors d'un voyage à l'étranger, je me suis arrêté pour visiter des stands d'artisans au bord d'une route. J'ai fait 3 achats.

1. Une belle bague argenté, avec une pierre transparente. La vendeuse m'a expliqué qu'elle était très "développement durable" car fabriquée à partir de pieds-de-tomates urbains. C'est à dire de pieds-de-tomates planté dans tous les espaces disponibles d'un centre ville : le long des murs, des parc-mètres, des abris-bus etc. Malheureusement, je ne me souviens plus comment on obtient une bague à partir de pieds-de-tomates, c'était un procédé innovant en tout cas...

2. Une tarte au citron meringuée. Le citron était une spécialité locale, mais la particularité de cette tarte était surtout son emballage : une étole. La vendeuse me proposait 3 étoles différentes : une blanche, une rayée et multicolore, une de 3 couleurs. Les 3 avaient l'air douces et épaisses, et elles valaient beaucoup plus que la tarte... 

3. Une couverture. Tout comme les étoles, les couvertures locales étaient douces et épaisses. Mais la particularité de ces couvertures est qu'elles étaient "chantantes". La couverture chantante émet une musique lorsqu'on ne la replie pas correctement. Çà n'a pas vraiment d'intérêt, si ce n'est pour le fabriquant de se distinguer de ces concurrents. Au moment où je me suis réveillée, j'hésitais encore à l'acheter : n'étant pas très douée pour le rangement, je me voyais déjà supporter une musique venue de mon placard la moitié de l'année.

Publié dans Rêve

Commenter cet article